Menu

Toutes nos fiches

28
Mer, Jui

Typographie

L’incendie

La prévention

  • Ne pas laisser de fer à repasser, casserole sur le feu ou friteuse sans surveillance;
  • Ne pas mettre de tissu près d’installations produisant trop de chaleur;
  • Éteindre correctement les cigarettes, bougies et bâtons d’encens;
  • Éloigner les allumettes et les briquets des enfants.

Les détecteurs de fuméetip

Il convient d’installer des détecteurs de fumée dans les chambres à coucher et dans toutes les pièces que les occupants doivent traverser pour aller vers la porte de sortie du logement.

En Région de Bruxelles-Capitale:

Afin de protéger les locataires, le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a pris des mesures pour imposer l’installation de détecteurs de fumée dans tous les logements loués. Ils sont actuellement obligatoires dans toutes les habitations. Les détecteurs doivent être certifiés par un organisme spécialisé, le "BOSEC" (Belgian Organisation for Security Certification), qui est l’organisme de certification pour les détecteurs de fumées agréé par le Service public fédéral des Affaires économiques. C’est le propriétaire qui doit supporter:

  • les coûts d’achat et d’installation des détecteurs;
  • le coût de remplacement du détecteur au terme de la validité de la batterie annoncée par le fabriquant ou lorsque le locataire établit et avertit le bailleur par lettre recommandée que la batterie est déchargée prématurément ou qu’il y a un dysfonctionnement;
  • les frais de remplacement des détecteurs au plus tard dix ans après leur installation initiale.

En Région wallonne

La Région Wallonne oblige l’installation de détecteurs de fumée dans tous les logements individuels depuis 1ier juillet 2006. Cela concerne donc toutes les maisons, tous les studios et appartements.

En Région flamande

Depuis 2009, les détecteurs de fumée sont obligatoires dans les nouvelles constructions et lors d’importants travaux de rénovation (avec un permis de bâtir).

Depuis janvier 2013, ils sont également devenus obligatoires dans les logements locatifs. Le propriétaire est responsable de l’achat et des frais d’installation des détecteurs de fumée et le locataire l’est en ce qui concerne l’entretien (changement de piles, etc…).

Depuis 2009, ils étaient obligatoires seulement dans les nouvelles constructions et lors d’importants travaux de rénovation (avec un permis de bâtir).

En cas d’incendie

  • Appeler le icon phone 112 
  • Rester près du sol (les fumées sont toxiques).

Le ramonage

Le ramonage, c’est quoi?

fotolia_25587840_Subscription_XL.jpg C’est le nettoyage du corps de cheminée et des conduits. Cela permet aussi de vérifier l’état de la cheminée.

Pourquoi faut-il ramoner les cheminées?

Parce que de la suie, des poussières, des dépôts s’accumulent sur les parois de la cheminée lors de l’évacuation de la fumée.

Les cheminées peuvent être encombrées par des nids d’oiseaux ou abîmées à cause des briques qui tombent.

Quand faut-il ramoner?

  • Pour le chauffage à mazout, il est obligatoire de ramoner une fois par an.
  • Pour le chauffage à gaz, il est conseillé de ramoner une fois par an.

conseil Conseil; lors de la signature du bail, il convient de demander au propriétaire la preuve du dernier ramonage.

Les compagnies d’assurance imposent le ramonage une fois par an.

Le ramonage est aussi obligatoire si le bail ou le règlement communal le prévoient.

Combien cela coûte-t-il?

Le prix est généralement de 50 € pour une cheminée et 30 € par cheminée supplémentaire.

Le prix pour l’entretien d’un convecteur et le ramonage est d’environ 75 €.

Selon l'endroit, il est possible d'avoir des frais de déplacement. Il est important de demander d'abord un devis.

Á qui faut-il s’adresser pour le ramonage?

Il faut faire appel à un ramoneur professionnel agréé par la Région.

Le ramoneur doit donner au locataire:

  • Une facture qui doit comporter:
    • La date du ramonage;
    • Le nombre de cheminées ramonées;
    • Le prix avec et hors TVA;
    • Une note signalant tous les dégâts que le ramoneur a constatés aux cheminées.
  • Une attestation qui doit respecter le modèle imposé par le Ministère.

La facture et l’attestation doivent comporter:

  • Le nom, l’adresse et le numéro de téléphone;
  • Le numéro de TVA;
  • Le numéro d’agréation du ramoneur professionnel;
  • Le nom et l’adresse du locataire.

Et si on ne ramone pas?

L’encrassement de la cheminée peut provoquer:

  • Un incendie, une explosion;
  • Un accident (asphyxie, intoxication);
  • La pollution de l’air dans l’habitation;
  • Un mauvais tirage (= la fumée ne sort plus correctement).

En cas d’incendie, si la cheminée n’a pas été ramonée, le locataire ne sera pas indemnisé (= la compagnie d’assurance ne paiera pas).

Qui fait quoi?

C’est le locataire qui doit s’occuper du ramonage.

C’est le propriétaire qui doit s’occuper des réparations.

L’installation électrique

fotolia_27938869_Subscription_XL.jpg Une installation électrique qui est défectueuse constitue un réel danger pour les occupants du logement. Dès lors,

  • si les fils électriques pendent;
  • si le tableau de fusibles n’est pas conforme;
  • si les fils sont très vieux ou dénudés;

il faut écrire au propriétaire par lettre recommandée et demander les réparations.

L’intoxication au CO

Qu’est-ce que le CO ?tip

Le monoxyde de carbone, aussi appelé CO, est un gaz inodore et incolore qui peut se former quand on brûle du gaz (naturel, butane ou propane), du charbon, du mazout, du pétrole, de l’essence ou du bois. C’est un gaz très toxique. En Belgique, environ 2000 personnes sont hospitalisées chaque année pour une intoxication au CO. Une quarantaine de victimes décèdent annuellement des suites de l’intoxication.

Les appareils électriques ne produisent pas de CO.

L’intoxication au CO

fotolia_23641442_Subscription_L.jpg Le danger vient des installations de chauffage ou de chauffe-eau défectueuses. Pour prévenir les accidents, il est essentiel de faire vérifier et entretenir chaudières, poêles et chauffe-eau par des ouvriers spécialisés. De plus, les pièces où se trouvent ces appareils doivent toujours être bien aérées.

On ne sent rien et on ne voit rien. Le CO est mortel

Les symptômes d’une intoxication au CO sont les suivants:

  • des nausées;
  • des maux de tête;
  • une fatigue très importante;
  • des vertiges;
  • des problèmes cardiaques;
  • des évanouissements;
  • et même la mort.

Comment remarquer un problème?

Le CO est invisible et inodore mais on peut le remarquer par:

  • La flamme de l’appareil qui devient jaune (= il n’y a pas assez d’air frais dans la pièce);
  • La buée sur les fenêtres ou les murs (= l’air usé ne peut pas sortir);
  • Des maux de tête et/ou des vertiges (= la sensation de se sentir mal).

Comment éviter l’intoxication?

Il faut faire attention tous les jours et:

  • laisser entrouverte la porte de la salle de bain s’il n’y a pas d’entrée d’air au bas de celle-ci;
  • utiliser les appareils sans cheminée uniquement dans les grands locaux et aérer régulièrement.
  • faire vérifier, entretenir et bien régler tous les appareils de chauffage et les chauffe-eau par un plombier professionnel.
  • bien utiliser les appareils : Les différents chauffe-eau ont chacun leur fonction:
  • 5 litres: uniquement pour un évier, un lavabo.
  • 10 litres: uniquement pour la douche.
  • 13/16 litres: pour le bain.

En cas d’odeur de gaz...

fotolia_6205107_Subscription_XL.jpg Que faire en cas d'odeur de gaz ?

  • Ouvrir toutes les portes et toutes les fenêtres.
  • Ne pas produire d'étincelles, ne pas utiliser d'interrupteur électrique (éclairage, sonnette, etc.), d'allumette, de bougie... et ne pas fumer!
  • Ne pas utiliser son gsm ou un téléphone fixe dans le logement.
  • Fermer la vanne du compteur à gaz naturel, mais uniquement si on peut le faire sans devoir allumer la lumière.
  • Évacuer le bâtiment et appeler en dehors de la maison

Pour les personnes habitant la :

En cas d’urgence

  • Entrer dans la local en retenant sa respiration;
  • Éteindre l’appareil;
  • Ouvrir directement les fenêtres et les portes;
  • Sortir la personne inconsciente de la pièce;
  • Coucher la personne inconsciente sur le côté dans une grande pièce aérée;
  • Téléphoner au 112;
  • Expliquer que l’on a trouvé une personne intoxiquée au CO (=monoxyde de carbone).

Les responsabilités

Le locataire

Le locataire doit: faire entretenir les appareils par un technicien agréé,
  • une fois par an pour le mazout, bois et charbon;
  • tous les 2 ans pour le gaz naturel.

conseil Conseil; il faut demander au technicien une attestation comme preuve d’entretien.

Le propriétaire

Le propriétaire doit:
  • remplacer à ses frais les appareils trop vieux et donc dangereux;
  • prévoir l’évacuation de l’air usé (=les gaz brûlés) avec des cheminées en bon état.

L’intoxication au plomb

Le plomb est un métal toxique. On peut le trouver dans certaines peintures ou dans les conduits d’eau en plomb.

Quand la peinture s’écaille, les enfants risquent de la gratter et de la mettre en bouche (elle a un goût sucré). Les écailles de peinture sont dangereuses et provoquent le saturnisme. Il faut emmener l’enfant voir un médecin et prévenir le propriétaire par lettre recommandée.

Le saturnisme est une maladie qui se reconnaît par les signes suivants:
  • L’enfant a mal au ventre et ne mange pas bien;
  • Il dort mal;
  • Il est peu attentif en classe;
  • Il ne grandit pas bien, il est pâle.

L’humidité et la condensation

Qu’est-ce que l’humidité?

L’humidité est un excès d’eau qui provoque des moisissures et des odeurs désagréables.

Cela entraîne:
  • Des problèmes de santé pour les habitants (asthme, bronchite ou allergie);
  • Des dégâts au logement (le papier peint et les bois pourrissent, le métal rouille).

D’où provient l’humidité?

Du bâtiment

  • Des infiltrations d’eau de pluie;
  • De l’humidité ascensionnelle (terrain humide, cave ou fondation mal-protégées, humidité dans le bas des murs);
  • Des causes accidentelles (fuites dans le toit, dans les gouttières, la rupture d’une canalisation d’eau);
  • Des travaux de rénovation (ex: quand les murs, sols et plafonds ont été recouverts trop rapidement par des peintures, papiers peints, vinyles...).

De la condensation

Ce sont des petites gouttes qui s’accumulent sur les vitres (vapeur d’eau).

La condensation se forme dans la cuisine, la salle de bain, et dans les petites pièces où sont rassemblées beaucoup de personnes.

Que faire pour éviter l’humidité?

Au niveau du bâtiment

  • Boucher les trous où s’infiltre l’eau;
  • Aérer les caves et ne pas stocker du bois sur le sol;
  • Si on sent des mauvaises odeurs, aérer pour changer d’air;
  • Frotter les taches de moisissures avec une éponge et de l’eau de Javel.

Au niveau de la condensation

  • Aérer plus longtemps la salle de bain et la cuisine;
  • Ouvrir la fenêtre quand on cuisine, surtout si on n’a pas de hotte;
  • Aérer les pièces où l’on est restés nombreux;
  • Même s’il fait froid, ouvrir les fenêtres des chambres le matin (minimum 1 heure)
  • Éviter de faire sécher du linge à l’intérieur ou aérer après;
  • Ne pas mettre un canapé ou un fauteuil contre un mur humide, laisser de l’espace entre les deux;
  • Sécher avec un torchon sec le sol que l’on vient de nettoyer.

Les responsabilités

Du propriétaire

Il doit:
  • prendre les mesures nécessaires pour effectuer les réparations (toiture, fondations, mûrs, châssis);
  • faire réparer les conduites d’eau défectueuses (par un plombier ou un chauffagiste professionnels);
  • faire remplacer les installations usées ou trop vieilles.

Du locataire

Le locataire est responsable de son logement, il doit le conserver en bon état.

attention Attention; le locataire doit s’occuper du nettoyage des corniches et des gouttières.

En cas de problèmes (fuite ou infiltration), le locataire doit prévenir le plus rapidement possible le propriétaire par lettre recommandée.

Les champignons

Dans les endroits humides apparaissent des moisissures. Des champignons s’y développent.

Certains champignons sont dangereux pour la santé, particulièrement s’agissant des nourrissons. Il est alors conseillé de consulter un médecin.

Si celui-ci estime qu’un problème de santé pourrait être lié à des problèmes d’humidité dans le logement, il peut solliciter l’intervention d’un service technique : tel que la Cellule régionale d’intervention en Pollution Intérieure (CRIPI, à Bruxelles), un Service d’analyse des milieux intérieurs (SAMI, en Wallonie) ou le Lokaal Gezondheidsoverleg (LOGO, en Flandre).

Après, il faut prévenir le propriétaire par lettre recommandée.

Les cafards

Les cafards se développent dans les endroits chauds, humides et en présence de nourriture.

Ils ne survivent pas au gel.

Ils peuvent transmettre des maladies.

Il faut donc les empêcher d’avoir accès à l’habitation, à l’eau et à la nourriture.

Pour éviter les cafards

  • Ne pas laisser traîner de la nourriture: ranger et/ou jeter à la poubelle;
  • Nettoyer directement les taches de graisse;
  • Empêcher les cafards de remonter par les siphons (laisser couler de l’eau, couvrir, etc);
  • Si tout l’immeuble doit être traité, prévenir le propriétaire ou la société de logement social;
  • Ne pas écraser les cafards, les jeter dans la toilette et tirer la chasse.

AttentionAttention; des meubles et des vêtements de deuxième main peuvent être contaminés, ainsi que des emballages d’aliments exotiques.

On amène avec soi des larves dans les sacs, les valises, les chaussures si on est passé dans un endroit infesté.

Si l’on constate la présence de cafards dans le logement:

Il faut:

  • Prévenir le propriétaire par lettre recommandée;
  • Contacter une société privée de désinfection (les coordonnées peuvent être obtenues via le service d’hygiène de la commune).

A titre indicatif: la désinfection coûte environ 150 à 175 € pour un appartement isolé (selon la superficie) et environ 300 € pour un immeuble de 4 appartements. Les prix sont dégressifs par appartement pour des bâtiments plus grands ; il faut toujours demander un devis.

fotolia_4121242_Subscription_XL.jpg

Dans cette fiche